Blog

Welcome to my blog

Blogging

C’est dans le Détail / It’s in the Detail

Lorsqu’il est temps de couper les cheveux à l’arrière de la tête, les gens me disent souvent « Fais ce que tu veux, je ne vois pas derrière, alors, ça n’a pas d’importance. »

J’ai récemment eu le besoin de me faire couper les cheveux et comme Michèle est esthéticienne seulement, j’ai dû faire le tour de plusieurs salons de coiffure.

J’œuvre dans l’industrie de la beauté depuis près d’une décennie. Je suis une styliste pour hommes et femmes. Après avoir obtenu mon diplôme, j’ai suivi des cours approfondis à Toronto et ensuite ici, à Montréal. Je me suis même rendu à Las Vegas pour un programme d’une semaine. Je suis au fait des nouvelles tendances et des différentes techniques de coloration. Les cheveux sont ma passion. Je regarde constamment des vidéos pour m’informer et pour être au courant de tout ce qui se passe ici et ailleurs.

Tout cela pour dire : « Je connais les choses à faire ou ne pas faire lorsque l’on parle de CHEVEUX. »

Toute la tête compte pour moi, le devant comme l’arrière. Pensez-y un moment. Beaucoup de gens voient l’arrière de votre tête : lorsque vous attendez en ligne à la station-service, au comptoir repas, à la banque; lorsque vous travaillez à votre bureau; lorsque vous êtes dans l’autobus ou le métro; lorsque vous êtes assise sur votre tapis de yoga… Nous ne nous rendons parfois pas compte, mais nous sommes constamment observés, scrutés et jugés, et, en vérité, notre apparence ne se limite pas à notre profil avant!

Je suis toujours heureuse de recevoir de nouveaux clients qui ont remarqué et complimenté l’arrière de la coupe de cheveux de leurs amis ou collègues!

Je suis attachée à mes cheveux et à mon apparence. Mes ancêtres des Premières Nations considéraient que les cheveux étaient reliés à l’âme. Pour ma part, je crois également que mes cheveux représentent les parties les plus profondes et les plus sacrées de mon être.

Ma dernière expérience de coupe et de coloration, il y a deux ans, m’a blessé profondément. C’est pourquoi j’ai fait un peu plus de recherche cette fois-ci. J’ai traqué (pour faute d’un mot plus juste…) quelques stylistes de la région sur les médias sociaux. Les photos qu’ils partageaient m’ont donné une idée de leur capacité et de leur expérience; mais on ne sait jamais…

Bon, je l’admets, en tant que styliste, je ne suis pas une cliente extrêmement facile. Mais je sais ce qu’il devrait se passer ou non lors d’une visite au salon. Par exemple, ça commence mal lorsqu’on arrive à l’heure, qu’il n’y a pas un client dans le salon et que les trois professionnels sur le plancher jacassent entre eux au lieu de s’occuper de vous.

Pour être honnête, je ne suis jamais sorti d’un salon de coiffure totalement satisfaite. Plus d’une fois, j’ai quitté l’établissement en larmes pour ensuite pleurer pendant des semaines. S’il vous arrive de quitter un salon dans cet état-là, vous devriez sérieusement reconsidérer vos options. Une visite au salon de coiffure ne devrait jamais se terminer ainsi!

Lorsque j’ai démarré mon entreprise il y a 6 ans, j’avais une vision. Je voulais être aux petits soins avec mes clients. Pour moi, cela signifie une période de 20 minutes à 2 heures de temps privé, de soins et conseils professionnels ainsi que de l’utilisation de produits de beauté qui ne contribuent pas à la souffrance animale ou planétaire.

Lorsque vous consultez une styliste, gardez les points suivants à l’esprit:

* Vous devriez quitter l’établissement avec la coiffure, la coupe ou la barbe à laquelle vous vous attendiez.

* Vous devriez avoir eu de 20 minutes à deux heures d’attention et de présence de la part de votre styliste.

* Vous devriez vous sentir calme, écouté(e), compris(e) et dorloté(e).

* Et finalement, vous devriez vous sentir renouvelé(e) et jolie/beau, et vous réjouir à l’idée de votre prochaine visite.

On visite son ou sa styliste plus souvent qu’on se rend chez le docteur! Lorsque j’ai démarré Chic-et-Rustic, je savais que j’allais servir des gens avec des allergies aux toxines et produits chimiques, ou des patients atteints du cancer. Je savais que j’allais recevoir des appels de la part de parents sur le très inconfortable sujet des poux. Je me dois d’être bien instruite afin de pouvoir informer mes clients sur les innombrables questions concernant les cheveux.   

Je ne suis pas uniquement là pour mes beaux yeux, vous pouvez – et devriez – me poser des questions.

Lorsque j’ai consulté une styliste récemment, j’étais étonné qu’on me pose si peu de questions. Voici quelques questions qu’elle devrait vous poser. Malheureusement, la mienne ne m’en a posé aucune et je suis retourné à la maison en larmes. Elle n’a pas considéré l’épaisseur, des boucles ou la texture de mes cheveux.

-Utilisez-vous un sèche-cheveux?

-Raidissez ou bouclez-vous vos cheveux? Ou encore, utilisez-vous un instrument à chaleur dans vos cheveux?

-Quels produits utilisez-vous?

-Attachez-vous vos cheveux?

-Est-ce que vous avez des cheveux ondulés, bouclés ou secs?

Peu importe si vous avez les réponses ou non, le fait que votre styliste vous pose ces questions montre qu’elle est présente, intéressée et qu’elle considère les cheveux avec lesquelles elle travaille. À l’école, on m’a appris de prendre au moins 5 minutes pour examiner les cheveux et prendre note de la texture, de la couleur et de la condition. Les différents types de cheveux réagissent de manières particulières aux produits, à la chaleur et à la coupe.

Tout cela peut faire une énorme différence dans la manière de styler les cheveux dans les prochaines semaines ou mois après la coupe. Je m’assure de donner un miroir aux clients afin qu’ils puissent voir la coupe à l’arrière de leur tête.

* Bonne coupe

* Coupe symétrique

* Bonne coloration

* Bien stratifiée

* Pas trop amincie

Ma styliste ne m’a pas donné de miroir, ce qui aurait dû être un signal d’alarme. Elle a décidé de l’angle auquel je pouvais voir le derrière de mes cheveux. En plus, la manœuvre a été très rapide et s’est empressée de dire qu’elle avait un autre client.

Chez Chic-et-Rustic, je prends le temps de surligner la beauté du corps et de l’âme de mes clients. Comme j’ai mentionné plus haut, je crois que les cheveux sont l’extension de l’être divin qui se trouve en chacun de nous. Il se peut que certaines personnes entrent au salon en pensant que leurs cheveux sont insignifiants, qu’ils sont une nuisance, mais je vous garantis que lorsqu’ils en ressortent, ils se sentent mis en valeur.

Malgré mes recherches exhaustives pour trouver le bon salon pour moi, j’ai fini par été déçue. Je me suis assuré de ne pas dire à ma styliste que je travaillais également dans le domaine, parce que je ne voulais pas qu’elle se sente intimidée. J’étais nerveuse et j’avais réfléchi à des moyens pour ne pas parler de mon travail et elle n’a même pas pris la peine de me poser la question.

Je dois lui donner des points pour le travail de coloration. Elle a été capable de réparer la bourde d’une autre coloriste. Mais pour la coupe, c’était complètement raté. Après coup, il est clair qu’elle ne sait pas comment travailler avec des cheveux épais et bouclés.

Une petite note pour les stylistes: Amincir les cheveux ne résout pas les problèmes d’épaisseur. Au contraire; cela crée des couches inégales et des mèches qui prennent des mois à maîtriser. Si je dois attendre que mes cheveux repoussent pour pouvoir les apprécier, aussi bien ne pas les faire couper du tout.

J’étais abasourdie lorsqu’elle m’a dit qu’elle exerçait ce métier depuis 17 ans. Elle utilisait ses années d’expérience pour me dire que ses techniques étaient les bonnes et qu’elle savait ce qu’elle faisait.

Elle ne s’attendait pas à ce que je lui réponde : « Ça se peut bien que vous ayez 17 ans d’expérience, mais, moi je vie avec mes cheveux depuis 27 ans. »

C’est la raison pour laquelle la styliste et le client doivent travailler ensemble. Les cheveux ne sont pas simplement des cheveux pour moi, et ce ne devrait pas l’être pour quiconque. Les cheveux sont une partie de notre corps, tout comme nos reins, notre cœur et notre cerveau. Juste en touchant les cheveux, je peux savoir si une personne est en santé ou non, si elle est enceinte, si elle est en ménopause, etc. Nous devrions prendre soin de nos cheveux au même titre que nous prenons soin de notre santé.

Vos cheveux vous donnent du style, une esthétique, de la confiance en soi, mais en vérité, c’est tellement plus…  

Je souhaite que les gens commencent à poser plus que de questions et qu’ils soient plus impliqués dans le soin de leurs cheveux. J’adore parler de cheveux. Je donne même des tutoriels face à face aux jeunes filles qui commencent à utiliser le fer plat ou à friser. Si vous voulez améliorer votre technique, j’accepte volontiers de vous aider.

Je souhaite qu’il y ait du changement dans l’industrie de la coiffure. Je souhaite aussi que la coupe à l’arrière de ma tête soit plus jolie qu’elle ne l’est en ce moment. Mais tout ce que je peux faire est d’attendre que mes cheveux repoussent.

Si vous avez déjà eu une expérience similaire, n’hésitez pas à la partager!

(Traduit par Joëlle Cyr)

************

People often tell me when it comes to the back of their hair: “Do what you want because I can’t see back there and it doesn’t matter.”

I recently had to get my hair cut and since Michèle is an esthetician I had to shop around for a hairdresser.  

I’ve been in the beauty business for close to a decade. I’m a hair stylist and barber. After graduating I took extensive courses in Toronto and here, in Montreal.  I even went to Las Vegas for a week program. I have kept up with all the new trends and the different color techniques.  Hair is my passion.  I constantly watch videos to keep me informed and knowledgeable on whatever else is out there. 

All this to say: “I know the right and wrong, and the dos and donts of HAIR.”

For me the whole head counts, from front to back.  Take a moment to think about it.  More people actually see the back of our head: In line paying for gas, waiting for lunch or at the bank; at the office working at our desk, in the bus or metro; or sitting on a mat in a yoga class. We may not realize we are constantly being watched, scrutinized and judged, but the fact of the matter is our appearance isn’t just about how we look in the front. 

I’m always happy when I receive new clients because they complimented friends or co-workers on how the back of their heads looked!  

I’m one of those people who’s attached to my hair and my appearance. My First Nation ancestors believed their hair was connected to their soul.  Personally I still believe my hair represents the deepest and most sacred parts of me.  

My last experience with cut and colour two years ago, left me scarred.  It’s the reason why I did a little research this time.  I stalked (for lack of a better word) a few regional hairdressers on social media.  The pictures they posted gave me some idea of their abilities and experience; but you never know…

I’ll admit as a hairdresser I’m not the easiest client.  I know what should and shouldn’t happen during a visit to the salon.  For starters, it’s always a little fishy when you arrive on time, the salon is empty of clients, and the three professionals in the room are talking to each other rather then, taking care of you. 

Honestly, I don’t think I have ever walked out of a hair salon feeling completely satisfied.  More then once, I left in tears and cried my brains out for weeks.  If any of you leave your hair stylist in this condition you need to seriously consider another option.  No salon experience should ever end this way! 

When I started my business 6 years ago, I had a vision.  I wanted to give each of my clients a pampering experience.  This meant 20 minutes to 2 hours of privacy, professional care and advice, as well as beauty products which hadn’t contributed to the pain and suffering of animals and our planet. 

When you consult a hair stylist here’s what you should keep in mind: 

* You want to leave the establishment with the hairdo, cut or beard you had in mind.

* You want 20 minutes to 2 hours of attention and presence from your hair professional.

* You want to feel calm, heard, understood, and pampered.

* And finally, you should leave refreshed, beautiful / handsome and looking forward to your next visit.  

People see their hair stylists and visit a hair salon more often than they go to the doctor’s office.  When I started Chic-et-Rustic I knew I would serve people with allergies to toxins and chemicals; or cancer patients.  I knew I’d be getting calls from parents and the uncomfortable topic of lice. I needed to be educated in order to be able to inform my clients on countless issues relating to hair. 

I’m not just a pretty face.  You can and should be asking me questions. 

I was stunned at how little questions were asked when I consulted a hairstylist for my hair, just recently.  Here are the questions we should all expect from our hairstylist.  Unfortunately my hairdresser didn’t ask these questions and I went home in tears.  She didn’t consider the thickness, the frizziness, or the texture of my hair.  

  -Do you blow dry your hair?

  -Do you straighten, curl, or use any kind of heated instrument on your hair?

  -What products do you use?

  -Do you tie your hair?

  -Do you have wavy, curly, dry hair?

It doesn’t matter if you have the answers or not, but asking the questions show that the stylist is present, interested, and is considering the hair as she / he is handling it.  In school we are taught to take at least 5 minutes examining the hair and taking notes on the texture, colour, and condition. Everyone’s hair reacts differently to the products, heat, and cut. 

It can make a huge difference in the way the client will style his / her hair in the next few weeks to months after the cut.  I make sure to hand a mirror to each of my client; showing them the back of their hair.  

* Is the cut cleanly done.

* symmetrical

* properly coloured.

* correctly layered.

* not too thinned out.  

My hairstylist didn’t hand me the mirror which should have been a big warning sign.  She decided on the angle and view of the back of my hair.  Plus she was very quick about it, making sure to tell me she had another client.  

At Chic-et-Rustic I take the time to show my clients how beautiful they are in body and soul.  Like I said before I believe our hair is the extension of our divine self.  People may think hair is insignificant or a nuisance when they walk in but I’ll guarantee you, they will feel valued once they leave.

It doesn’t matter how much research I did to find the right salon and stylist for me, I still managed to be disappointed.  I made sure not to tell the hairdresser that I was also in the field.  I didn’t want her to be intimidated.  I don’t see why I was so nervous trying to figure out how I would wiggle out of talking about employment when she didn’t even bother asking the question.  

I’ll give her points for the colour.  She was able to repair what a previous colourist had botched.  Yet for the cut, she completely missed the mark.  It was clear after the fact she didn’t know how to handle thick and curly hair.  

Note to hair stylists: Don’t assume that by thinning the hair you solve the issue of thickness. Quite the opposite, you create uneven layers and strands which takes months to control.  If I have to wait until my hair grows back to like it again may as well not get it cut in the first place.

I was truly surprised to hear she / the hairdresser had been in the field for 17 years.  She used her years of experience to tell me her techniques were right and she knew what she was doing.  

I guess she didn’t expect me to say: “You may have 17 years in the field but I’ve lived with my hair for 27 years.”

Hence the reason why a stylist and client should work together.  Hair isn’t just hair for me and it shouldn’t be for others either.  Hair is as much part of us as our kidneys, heart and brain.  I can tell just by touching the hair whether or not someone is struggling with health issues, pregnant or in menopause etc…  We should care for our hair the same way we care for our health.

Your hair gives you style, an edge and confidence but it’s so much more…

I wish people would ask more questions and be more involved in their hair care.  I love to talk “hair” with people.  I even give one on one tutorials to young girls who are starting to use curlers and flat irons.  You want to improve your technique I’m more then willing to help.  

I wish this hairdressing industry would change. I wish the back of my head would look a lot better than it looks right now.  Yet all I can do is wait for it to grow back…

If you’ve had a similar experience please share!

You Might Also Like


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *